Comprendre les nuances en matière de gestion des données

Plus une société évolue, plus de nombreuses données informatiques peuvent s’accumuler. On parle ainsi du big data, qui n’est autre que l’ensemble des données récoltées. En effet, ces dernières sont stockées dans une base de données servant à exploiter, à gérer et à utiliser des informations souvent numériques en toute simplicité. Les exemples les plus significatifs sont les Curriculum vitae des salariés, la liste des produits à vendre, ou autres…

Qu’est-ce qu’on entend par gestion des données ?

Il est à noter qu’une bonne gestion s’avère nécessaire. Cela doit même être une priorité majeure pour chaque entreprise. Il est à signaler qu’une bonne gérance a par ailleurs pour conséquence la productivité et le développement d’une société. Tout cela amène à mettre en exergue la gestion de datas, un sujet indispensable dans le monde des affaires. De nos jours, elle est considérée comme un facteur économique pour une productivité accrue de toute entreprise. De premier abord, il est judicieux de définir quelques mots pour mieux comprendre le concept. De l’anglais data management, la gestion des données permet le filtrage, la collecte, l’utilisation des données pour ensuite les stocker dans un système d’information de l’entreprise. C’est une pratique fondamentale et essentielle pour les cycles de vie d’une entreprise. Elle touche plusieurs secteurs d’activités. Par ailleurs, il est aussi utile de dire qu’une base de données ou database est un élément stocké dans un logiciel appelé SGBD. Outre ce logiciel, il y a aussi l’oracle database, firebird, mySQL ou autres. L’oracle a plusieurs différences par rapport à un document, mais à la base elle a pour avantage la facilité de lecture.
Pour information, il existe deux personnes spécialisées dans le domaine : database manager et Database analytics. Pour obtenir plus de détails sur le sujet, cliquez ici.

Quels sont les différents types de gestion des données ?

Il existe différents types et nuances de gestion de données à prendre en compte.
Premièrement, il y a ce qu’on appelle le MDM ou Master data management. Cette pratique exige une information bien actualisée, cohérente et fiable.
Deuxièmement, il y a la gouvernance des datas qui implique le respect de certaines règles de confidentialité. Pour une facilité de gestion, il est nécessaire d’adopter une politique de gouvernance. À part cela, il y a aussi la gestion des données de qualité. Il y a également la sécurité des données. Il faut retenir le mot « sécurité ”, car c’est un mot très important en matière de gestion des datas.
Il existe par ailleurs la gestion des big data et enfin, il y a la data warehousing. En parallèle, il est bon de savoir qu’il existe divers systèmes de base comme les bases relationnelles, les bases in memory, celles orientées colonnes, les bases sur site ou en cloud et enfin les bases NoSQL.

Quels sont les avantages principaux et les contraintes de gestion des données ?

Premièrement, les données contribuent au développement commercial de l’entreprise.
Deuxièmement, elles sont accessibles sachant que le système entier est automatisé et assure un rôle prépondérant sur la performance globale d’une entreprise. La gestion des données permet aux usagers d’avoir un plan d’action méthodique.
Mis à part ces atouts, certaines contraintes sont aussi à prendre en compte.
Tout d’abord, l’une des principales contraintes est la non-qualité. Cette dernière peut générer un coût important pour l’entreprise. Ainsi, pour avoir une meilleure qualité de datas, il faut avoir une méthode claire et bien définie. Le but ici, c’est d’avoir une traçabilité des bonnes informations. Outre la qualité, le respect de la confidentialité est également un enjeu majeur pour les entreprises. Il est à préciser que le non-respect ou la violation du RGPD est sanctionné par l’État.
Après, la sécurisation de données est une obligation légale pour toute entreprise, comme cette dernière va stocker des données personnelles.

Comment établir une stratégie de gestion des données bien réussie ?

Il est nécessaire d’établir une stratégie efficace pour que les informations filtrées puissent être sécurisées. Il est aussi impératif de mettre en place une gouvernance des données, qui s’applique aux chartes intérieures d’une entreprise. Cette dernière a pour obligation de respecter certaines réglementations telles que le RGPD. La data gouvernance est en effet une stratégie qui implique la gestion et le maintien des données de bonne qualité, de manière fiable et bien sécurisée.
Une mauvaise gestion entraîne une analyse faussée à conséquences graves. Ainsi, pour qu’une gestion soit bien réussie, il est nécessaire de mettre en place un plan DMP et un plan de stockage bien pensés. De plus, il est nécessaire de bien sécuriser les datas en possession au risque du RGPD. Enfin, il est conseillé de procéder à un processus de sauvegarde au cas où l’un des supports de stockage est en panne. Sachez que toutes les tâches de sécurisation et de sauvegarde des datas peuvent être entièrement assurées par des informaticiens de haut niveau.