Créer son entreprise en Suisse

entreprise en Suisse

Plusieurs porteurs de projet sont intéressés par le fait de créer son entreprise en Suisse pour la principale raison que cette création est tout à fait aisée dans ce pays. En effet, il ne suffit que de quelques jours pour déposer les statuts et à immatriculer son entreprise dans la Confédération Helvétique.

L’acte de fondation notarié

Commencez par déposer un acte de fondation notarié pour les SA et SARL. Pour créer une SARL en Suisse, il vous est nécessaire d’apporter chez le notaire les données personnelles du fondateur, les statuts, le formulaire d’inscription à l’office du registre du commerce et l’attestation de domicile, les déclarations d’acceptation de nomination des membres du Conseil d’administration (SA) ou de la Direction (SARL), le procès-verbal du Conseil d’administration relatif à la constitution de la société, à son siège et aux autorisations de signer (SA), ou décisions quant à la réglementation de la présidence de la Direction et à la nomination d’autres personnes habilitées à représenter la société (SARL), l’acceptation de la nomination de l’Organe de révision, l’attestation de consignation de capital, les contrats régissant l’apport en nature et la reprise de biens si ceux-ci doivent être calculés pendant la libération du capital social. Si vous souhaitez approfondir ce sujet, allez sur youstartup.ch.

S’inscrire au registre du commerce et des sociétés

L’étape suivante est l’inscription au registre du commerce et des sociétés. Pour cela, vous devez fournir les documents nécessaires que ce soit pour créer une entreprise réelle ou pour créer sa société en ligne. Ils doivent contenir une signature certifiée qui est utile pour prouver l’identité du ou des signataire(s). Vous pouvez avoir recours à un notaire, aux offices du Registre du commerce et aux administrations municipales pour cette certification. Il vous est également recommandé de vérifier la disponibilité du nom de votre entreprise en Suisse sur Regix et en effectuant une demande auprès de l’Office fédéral du registre du commerce.

En ce qui concerne les assurances et les cotisations obligatoires

Pour une entreprise en Suisse, l’Assurance vieillesse et survivants (AVS), l’Assurance invalidité (AI) et l’Allocation pour perte de gains (APG) financées par les cotisations salariales et patronales ainsi qu par l’Etat sont obligatoires. De plus, il y a ce qu’on appel Prévoyance professionnelle qui est financée par les cotisations, et dont l’employeur prend en charge les 50%, dans le but de préserver le niveau de vie des salariés à la retraite.